La fiscalité bouge … Celle des dividendes semble plutôt épargnée puisque l’abattement de 40 % applicable aux dividendes régulièrement distribués perçus par des personnes physiques n’est pas à ce jour remis en cause. 

En revanche, le prélèvement forfaitaire libératoire devrait disparaître puisque c’est ce que propose le gouvernement dans son dernier projet de loi de finances.

Le logiciel approbation de comptes.fr continue à proposer cette option tant que cette modification n’est pas adoptée définitivement par le Parlement. Tout d’abord, parce que tant que la loi n’a pas changer, il reste possible d’opter pour ce prélèvement (bien que cela ne devrait pas présenter d’intérêt car il est prévu qu’il ne soit rétroactivement pas libératoire depuis le 1er janvier 2012…), d’autre part, parce que cela peut encore changer …

A suivre donc !